Soutenance de thèse de Madame Vanessa MARTINS LAMB

Le Bureau des Études Doctorales

a le plaisir de vous informer que

Madame Vanessa MARTINS LAMB

doctorante au laboratoire BABEL - EA 2649
rattachée à l’école doctorale 509 « Sociétés méditerranéennes et sciences humaines »,
sous la direction de Monsieur Gilles LEYDIER, professeur des universités à l’université de Toulon,
soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat « langues et littératures étrangères » sur le thème suivant :

De la « femme au foyer » à la « féministe » : une étude comparative de l’évolution des femmes britanniques et américaines des années 1950 aux années 1970 à travers les magazines féminins,

vendredi 22 novembre 2019 à 14h00 à l’université de Toulon, campus Porte d’Italie, 70 rue Roger Devoucoux, bâtiment COUDON, salle CO 315.

devant un jury composé de :

Monsieur Scott SERNAU, professeur des universités à l’Université d’Indiana South Bend, rapporteur,

Monsieur Michel VAN DER YEUGHT, professeur des universités à Aix-Marseille Université, rapporteur,

Madame Florence BINARD, professeur des universités à l’Université Paris Diderot, suffragant,

Madame Karine TOURNIER-SOL, maître de conférences HDR à l’Université de Toulon, suffragant,

Monsieur Gilles LEYDIER, professeur des universités à l’Université de Toulon, directeur de thèse.

Résumé :

L’analyse des magazines féminins américains et britanniques des années 1950, 1960 et 1970, les représentations de la femme et de leur rôle dans la société, ainsi que l’interprétation des messages qui ressortaient de ces publications sont les objectifs fondamentaux de la thèse ici présentée. Ces magazines seront décortiqués dans le but d’analyser les représentations des femmes et de l’image mythifiée de la « femme parfaite » et leur impact sur les lectrices, ainsi que questionner cette vision idéaliste des femmes, comprendre la transformation de ces ménagères en féministes engagées à la fin des années 1950 et, finalement, établir une comparaison entre les mouvements féministes américains et britanniques des années 1950 aux années 1970. Cette étude examinera les magazines en tant que participants à l’évolution des valeurs culturelles qui redéfinissaient la vie domestique américaine et britannique après la Seconde Guerre Mondiale. L’analyse ira enquêter sur le multiple rôle des magazines – entreprise, conseillère pour des questions sociales et familiales, diffuseur d’idéologies ou, tout simplement, source de divertissement et information. L’interaction de ces publications avec d’autres éléments culturels de deux pays, dont la politique, l’économie, les nouvelles technologies et les études psychologiques et sociales feront également partie de la recherche. Le corpus d’analyse se constitue des magazines mensuels qui avaient une part importante dans la construction de l’idéalisation de la femme : Ladies’ Home Journal, Good Housekeeping et McCall’s aux Etats-Unis et Housewife, Women’s Day et My Home au Royaume-Uni, ainsi que les magazines féministes créés au début des années 1970, Ms aux Etats-Unis, et Spare Rib au Royaume-Uni.

Abstract :

The analysis of American and British women’s magazines during the 1950’s, 1960’s and 1970’s, the representation of women and of their roles in society, as well as the interpretation of these magazine’s subliminal messages are the main goals of the research. These magazines have been analyzed for the study of the mythical image of the “perfect housewife” and its impact on the readers, as well as the transformation of these women from housewives to feminists during the 1950’s and 1960’s. Finally, a comparison between American and British feminist movements during this time will be established. The study will approach the magazines as participants in the evolution of the cultural revolution that redefined the American and the British domestic life after WWII. The analysis will focus on the magazine’s multiple roles - business, advice for social and family questions, diffusion of ideas or, simply, source of entertainment and information. The interaction of these publications with the cultured elements of the two countries as their politics, their economy, the new technologies and the social and psychological elements of the new “American Way of Life” will also be examined. The analysis corpus is constituted by the main women’s magazines in both countries, which have an important participation in the construction of the female idealized image : Ladies’ Home Journal, Good Housekeeping and McCall’s in the United States and Housewife, Women’s Day and My Home in the United Kingdom. The main feminists magazines, created in the 1970’s, are also a part of the research : Ms in America and Spare Rib in the UK.