Logo UTLN

Soutenance de thèse de Myriam BEN SAAD - Laboratoire LEAD



Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que

Madame Myriam BEN SAAD

Doctorante au Laboratoire d’Economie Appliquée au Développement (LEAD - EA 3163) rattachée à l’école doctorale 509 « Civilisations et Sociétés euro-méditerranéennes et comparées », sous la direction de Monsieur Nicolas PERIDY, Professeur des universités à l’Université de Toulon, soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat "Sciences Economiques", sur le thème suivant :

« PROCESSUS DE COMPLEXIFICATION DES SYSTÈMES PRODUCTIFS : DE NOUVELLES DYNAMIQUES ET TRAJECTOIRES DE DEVELOPPEMENT POUR LES MENA »

Le vendredi 06 octobre 2017 à 10h00 à l’Université de Toulon, Campus Porte d’Italie, Bâtiment BAOU, salle BA 710,

devant un jury composé de :

Résumé :

La région MENA est aujourd’hui, au centre d’ambitieux enjeux économiques essentiellement en matière d’intégration régionale et de transformation structurelle. Toutefois, les Etats Arabes de cette région ont présenté des défaillances et une vulnérabilité importante dans le système économique et productif au lendemain des mouvements et des bouleversements politiques, économiques, sociales et populaires de très grande ampleur. Ces chocs apportent un lot de nouveaux défis à relever.
L’objectif principal de cette thèse est d’étudier les nouvelles dynamiques du processus de transformation structurelle afin de proposer de nouvelles trajectoires de développement pour ces pays. Dans cette optique, nous abordons les questions liées aux déterminants et aux effets spatiaux de ce processus, à la relation entre d’une part la complexité économique et la pollution de l’air, et d’autre part, la complexité économique et les inégalités de genre en éducation. Pour cela, nous considérons un panel dynamique de 133 pays qui couvre une période longue et récente (1984 à 2014). En utilisant des données récentes et en intégrant des paramètres jusque-là peu utilisés, nous mettons en évidence des caractéristiques particulières du processus de complexification des systèmes productifs. D’un point de vue général, les résultats révèlent que les performances en matière de complexification des systèmes productifs sont très hétérogènes au sein des pays MENA et que leurs déterminants dépendent des caractéristiques des économies. Les fortes disparités observées s’expliquent, au-delà de l’effet significatif du revenu par habitant, par une carence dans le système institutionnel, éducatif en particulier dans l’accès à l’innovation, mais aussi à l’abondance des ressources naturelles ou encore à l’attractivité des investissements directs étrangers. Au-delà des caractéristiques individuelles des économies, l’analyse spatiale montre que des facteurs géographiques tels que le taux d’urbanisation, les accords commerciaux, et la localisation spatiale jouent un rôle très important dans le processus de transformation structurelle.
Nous apportons également, grâce aux outils tirés de la mécanique classique, des réponses aux limites des modèles économiques traditionnels qui peinent à démontrer l’existence d’un processus d’accélération du développement économique.

Abstract :

MENA countries is today, at the center of ambitious economic stakes mainly in regional integration and structural transformation. However, the Arab States of this region have suffered great shortcomings and vulnerability in the economic and productive system in the aftermath of massive political, economic, social and popular upheavals and upheavals. These shocks present a number of new challenges.

The main objective of this thesis is to study the new dynamics of the structural transformation process in order to propose new development trajectories for these countries. In this context, we address issues related to the spatial determinants and effects of this process, the relationship between economic complexity and air pollution on the one hand, and economic complexity and inequalities on the other education. For this, we consider a dynamic panel of 133 countries covering a long and recent period (1984 to 2014). Using recent data and integrating previously little used parameters, we highlight particular characteristics of the process of complexification of productive systems. From a general point of view, the results reveal that the productivity performance of productive systems is very heterogeneous within MENA countries and that their determinants depend on the characteristics of the economies. The large disparities observed are explained, beyond the significant effect of per capita income, by a deficiency in the institutional system, particularly in terms of access to innovation, but also to the abundance of natural resources or the attractiveness of foreign direct investment. Beyond the individual characteristics of economies, spatial analysis shows that geographical factors such as urbanization rate, trade agreements, but especially spatial location play a very important role in the process of structural transformation.

We also bring, thanks to the tools derived from classical mechanics, answers to the limits of traditional economic models which are difficult to demonstrate the existence of a process of accelerating economic development.



Ecole Doctorale 509 - http://ed509.univ-tln.fr/Soutenance-de-these-de-Myriam-BEN-SAAD-Laboratoire-LEAD.html - comweb@univ-tln.fr