Logo UTLN

Soutenance de HDR de Laurence GOURIEVIDIS - Laboratoire BABEL



Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que

Madame Laurence GOURIEVIDIS,

Maître de conférences, rattachée au laboratoire BABEL - EA 2649, soutiendra publiquement son Habilitation à Diriger des Recherches en vue de l’obtention de l’HDR en Langues et Littératures Étrangères sur le thème suivant :

« La culture des Highlands et les enjeux de la patrimonialisation de l’histoire (des années 1880 à nos jours) »

Le jeudi 18 juin 2015 à 14h00 à l’Université de Toulon, campus Porte d’Italie, bâtiment le BAOU, salle 710.

devant un jury composé de :

Résumé :

L’objet de recherche principal de ce dossier est le rapport entre l’histoire et la mémoire des régions septentrionales de l’Écosse – les Highlands et les îles Hébrides – en particulier la période des Highland Clearances et ses effets socio-économiques, démographiques, politiques, culturels et environnementaux.
Il s’intéresse à l’histoire sociale et culturelle de la région et plus largement de l’Écosse, et place la mémoire collective au cœur de ses interrogations et de ses approches, une mémoire, à la fois source et objet d’histoire.

Cette thématique s’est imposée d’abord lors de l’étude de l’historiographie de la période, et au travers des récits de fiction (publiés au 20ème siècle) qui lui donnaient vie. Puis elle s’est élargie à des vecteurs mémoriels tels que les musées, les monuments et les commémorations –
en d’autres termes à la patrimonialisation, telle que ce processus est défini dans les heritage studies. C’est un domaine où la pluridisciplinarité est de mise et qui invite le chercheur à croiser des approches (issues de la géographie, de l’anthropologie et de l’archéologie) permettant
de mieux cerner ce que sont le patrimoine, ainsi que les enjeux du travail de mémoire qui le sous-tendent. Plus récemment, cette thématique a inclus, d’une part, une étude comparative de la représentation des migrations dans les musées et, d’autre part, une analyse de la représentation
de l’Écosse gaélique dans les expositions internationales durant la première moitié du 20ème siècle.

Analyser les représentations et constructions mémorielles au fil du temps, leurs fluctuations, reprises et modulations implique un travail sur le(s) discours construit(s) par divers acteurs et groupes sociaux, leurs contextes de production ainsi que sur la spécificité des vecteurs mémoriels considérés
– musées, monuments, expositions nationales et internationales. L’histoire de l’évolution du paysage muséal écossais et de son traitement de l’histoire nationale et régionale ne peut, par exemple, être ignorée car il est nécessaire de chercher à comprendre et faire apparaître les liens entre muséologie
et représentation du passé. De même, l’impact du tourisme sur les politiques culturelles locales ou régionales, les choix patrimoniaux et leurs usages du passé ne saurait non plus être négligé.

Dans un premier temps, il s’agira de définir, dans un essai théorique, les termes et concepts clés du sujet – la mémoire collective, l’histoire en tant que vecteur mémoriel et le patrimoine et ses enjeux. Cet essai permettra aussi d’expliquer et justifier une approche située aux interstices entre plusieurs disciplines. Puis le cœur de ce dossier sera constitué par la présentation d’un ensemble de travaux qui s’articuleront autour du processus de patrimonialisation et ses enjeux, mettant en lumière un itinéraire de recherche, ses avancées et ses projets.



Ecole Doctorale 509 - http://ed509.univ-tln.fr/Soutenance-de-HDR-de-Laurence-GOURIEVIDIS-Laboratoire-BABEL.html - comweb@univ-tln.fr