Soutenance de thèse de Madame Houda NADDI

Le Bureau des Études Doctorales

a le plaisir de vous informer que

Madame Houda NADDI

doctorante au laboratoire BABEL - EA 2649

rattachée à l’école doctorale 509 « Sociétés méditerranéennes et sciences humaines »,

sous la direction de Monsieur Jacques-Emmanuel BERNARD, professeur des universités à l’université de Toulon,

soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat

« Littérature générale et comparée » sur le thème suivant :

« LA REPRÉSENTATION DE FЀS, DE LA PÉRIODE COLONIALE À L’ÉPOQUE CONTEMPORAINE
Pierre Loti, Au Maroc (1889) ; Jérôme et Jean Tharaud, Fès ou les bourgeois de l’Islam (1930) ; Ahmed Sefrioui, La boîte à Merveilles (1954), Abdellatif Laâbi, Le fond de la jarre (2002) »


le 19 mars 2021 à 09h00 en visioconférence

pour le public, le lien de connexion est accessible sur demande auprès de la doctorante : houda-naddi etud.univ-tln.fr

Le nombre de connexions sera limité

devant un jury composé de :

Madame Mounira CHATTI, Professeure des universités à l’Université de Bordeaux, rapporteur,

Monsieur Jawad SERGHINI, Professeur des universités à l’Université d’Oujda au Maroc, rapporteur,

Monsieur Khalid HADJI, Professeur des universités à l’Université de Fès au Maroc, suffragant,

Madame Salhia BEN MESSAHEL, Professeure des universités à l’Université de Toulon, suffragant,

Monsieur Jacques-Emmanuel BERNARD, Professeur des universités à l’Université de Toulon, directeur de thèse.


Résumé :

Creuset des cultures d’Orient et d’Occident, haut lieu de la civilisation islamique, mais aussi ville d’art, comparée à Athènes et Florence, la ville impériale de Fès a donné lieu à une longue tradition de description littéraire et ethnographique, aussi bien dans le monde arabe que dans le monde européen. Envisagée dans une perspective diachronique et comparatiste, allant de l’époque coloniale à l’époque contemporaine, la thèse envisage d’étudier la représentation littéraire de Fès à travers un corpus équilibré, donnant une part égale aux écrivains français et marocains de langue française, sans s’interdire des incursions dans la littérature arabe et anglophone à titre secondaire : Pierre Loti, Au Maroc (1890), Jérôme et Jean Tharaud, Fez ou les bourgeois de l’Islam (1930), Ahmed Sefrioui, La Boîte à merveille (1954), Abdellatif Laâbi, Le fond de la jarre (2002). Ces œuvres relèvent de genres littéraires différents et complémentaires – le récit de voyage, le roman, l’autobiographie - et sont représentatives des différentes strates de l’histoire moderne du Maroc – l’expansion coloniale européenne, le Protectorat français, l’Indépendance, l’époque contemporaine, avec toutes les implications politiques, sociales, linguistiques et littéraires qu’elles supposent. L’objectif de la thèse est de contribuer à mieux comprendre la spécificité de la littérature dite francophone en regard de la littérature française à travers un objet commun. Elle voudrait aborder conjointement les problèmes génériques, énonciatifs et idéologiques de ces œuvres, dans la lignée des travaux de Jean-Marc Moura sur l’exotisme et les théories postcoloniales, qui ont renouvelé l’approche conceptuelle des littératures francophones.

Mots clefs de la thèse : littérature française, francophone et comparée ; littérature marocaine ; littérature du voyage ; littérature ethnographique ; autobiographie ; études postcoloniales ; orientalisme ; Maroc ; Fès.

Abstract :

Crucible of eastern and western culture, a high place of Islamic civilization, a city of art compared to Athens and Florence, The majestic city of Fez has given birth to a long tradition of literary and ethnographic description. An investigation from a diachronic and comparative viewpoint in the Arab as in the European world ranked from the colonial to the contemporaneous period, the present work examine the literary representation of Fez city via an equiponderant frame providing an identical share to French and Moroccan writers of French language, without exemption from incursions into Arabic and English-speaking literature on a secondary basis : Pierre Loti, Au Maroc(1890), Jerome et Jean Tharaud, Fez ou les bourgeois de L’Islam(1930), Ahmed Sefrioui, La Boîte à merveille(1954), Abdellatif Laabi, Le fond de la jarred(2002).These works come from various and recent literary genres ; travelogue, novel, autobiography ; and are representative of the different strata of contemporary Moroccan history- European colonial expansion, French protectorate, Independence, The contemporary era, include the political, social, linguistic and literary embodiment. The present thesis aims at leading to a better perception of the specificity of so-called French-speaking literature in connection to French literature through a common subject. The study purpose is to declaim altogether the generic enunciative and ideological problems of these works, in line with the work of John Moura on exoticism and post colonial theories, which have renewed the conceptual approach to French-speaking literatures.
Keywords of the thesis : French literature ; French-speaking and comparative ; Moroccan literature ; travel literature ; ethnographic literature ; autobiography ; postcolonial study ; Orientalism ; Morocco ; Fes.

.