Soutenance de thèse de Monsieur Clément CASSAGNE

Le Bureau des Études Doctorales a le plaisir de vous informer que

Monsieur Clément CASSAGNE

doctorant au Laboratoire d’Economie Appliquée au Développement (LEAD - EA 3163) rattaché à l’école doctorale 509 « Sociétés méditerranéennes et sciences humaines »,  »

sous la direction de Monsieur Philippe GILLES, professeur des universités à l’université de Toulon

soutiendra sa thèse en vue de l’obtention du Grade de Docteur Discipline : « Sciences économiques »

sur le thème

Sensibilité des assureurs à l’environnement de taux d’intérêt bas : causes et conséquences sur l’assurance vie et la stabilité financière

Lundi 6 décembre 2021 à 14h00

à l’université de Toulon, bâtiment BAOU, pièce BA 710

devant un jury composé de

Monsieur Nicolas AUBERT, professeur des Universités, Université d’Aix-Marseille, rapporteur,
Monsieur Marc-Hubert DEPRET, maître de conférences HDR, Université de Poitiers, rapporteur,
Madame Cécile BASTIDON, maître de Conférences HDR, Université de Toulon, suffragante,
Madame Dorothée BRÉCARD, professeure des Universités, Université de Toulon, suffragante,
Madame Nathalie ORIOL Maître de Conférences, Université Côte d’Azur, suffragante,
Monsieur Christian de PERETTI, Maître de Conférences HDR, École Centrale de Lyon, suffragant,
Monsieur Frédéric PLANCHET, Professeur des Universités, Université de Lyon I, suffragant.
Monsieur Philippe GILLES, professeur des Universités, Université de Toulon, Directeur de Recherche.

Résumé

Cette thèse est une contribution à la réflexion sur les implications de la période prolongée de faible taux d’intérêt sur l’Assurance vie et les conséquences sur la stabilité financière induites par le comportement d’investissement des firmes de la branche. Le premier chapitre est consacré à l’identification des causes et l’évaluation des conséquences de l’impact de l’actuel contexte de taux sur les performances sectorielles. A l’aide de modèles économétriques, nous observons que les assureurs engagés dans les activités d’assurance vie traditionnelle sont, pour la période postérieure à la crise financière globale, plus sensibles aux variations de taux d’intérêt que leurs homologues non-vie. Le deuxième chapitre est dédié au recensement des déterminants et des preuves d’une réallocation potentielle des placements assurantiels en faveur d’actifs risqués, susceptible d’aider les compagnies à stimuler une vigueur financière déclinante. Grâce à des données sectorielles issues de la base SHS que nous re-ventilons par note de crédit, nous constatons que la part croissante d’actifs de moindre qualité dans l’encours obligataire public des assureurs et des fonds de pension européens ne s’explique principalement pas par une montée de la prise de risque mais par des dégradations de ratings. Le troisième chapitre est axé sur l’examen des implications du choix d’investissement des institutions assurantielles, effectué dans un environnement de taux contraignant, sur la stabilité financière. Sur la base d’une analyse économétrique, nous remarquons que la contribution au risque systémique des assureurs, particulièrement ceux engagés dans la fourniture d’assurance vie traditionnelle, provient des catégories d’actifs les moins rémunérateurs. Ce résultat, a priori contre-intuitif, pourrait possiblement s’expliquer par les difficultés des institutions assujetties à de rigoureuses contraintes prudentielles à saisir des opportunités d’investissement non obligataire susceptibles de relâcher les pressions financières exercées par la période prolongée de faible taux d’intérêt.

Abstract :

Sensitivity of insurers to the the prolonged period of low interest rates : causes and consequences on life insurance and financial stability

This thesis is a contribution to the reflection on the implications of the prolonged period of low interest rates on life insurance and the consequences on financial stability induced by the investment behavior of firms in the sector. The first chapter is devoted to identifying the causes and assessing the consequences of the impact of the current interest rate environment on sector performance. Using econometric models, we observe that insurers engaged in traditional life insurance activities are, for the period following the global financial crisis, more sensitive to interest rate variations than their non-life counterparts The second chapter is dedicated to identifying the determinants and evidence of a potential reallocation of insurance investments to risky assets, which could help companies to stimulate declining financial strength. Using sectoral data from the SHS database, which we re-analyze by credit rating, we find that the increasing share of lower quality assets in the public bond stock of European insurers and pension funds is not mainly explained by an increase in risk taking but by rating downgrades. The third chapter focuses on examining the implications of the investment choices of insurance institutions, made in a constrained rate environment, on financial stability. Based on an econometric analysis, we find that the contribution to systemic risk of insurers, particularly those engaged in the provision of traditional life insurance, comes from the least remunerative asset classes. This result, a priori counter-intuitive, could possibly be explained by the difficulties of institutions subject to strict prudential constraints to seize non-bond investment opportunities that could relieve the financial pressure exerted by the prolonged period of low interest rates.